La biodynamie, alliée du développement durable

Aujourd’hui, notre priorité est incontestablement le développement durable.

Dans les vignes

  • Protéger la faune,
  • Exigences d’organisation du travail pour limiter les passages avec les machines et ainsi limiter le tassement du sol,
  • Conserver les murets et les drainages existants.

Gérer la biodiversité naturelle au sol, l’enherbement pour éviter la concurrence hydrique avec la vigne.
Avec le réchauffement climatique, cette gestion devient de plus en plus importante.

Domaine-gresser-vins-alsace-andlau-grands-crus-bouchon-liège

Dans la cave

  • Production d’un vin conforme aux attentes de qualité et de typicité du terroir du consommateur,
  • Réduction des intrants et des auxiliaires technologiques (utilisation des levures indigènes, etc.),
  • Maîtrise des effluents et des déchets,
  • Maîtrise de l’utilisation de l’eau.

Réduire l’impact carbone du Domaine Gresser, c’est intégrer les enjeux planétaires, environnementaux et humains dans nos décisions journalières

Je souhaite que les forêts autour de la Mer Méditerranée soit entretenues pour contenir les incendies, il faut préserver un débouché aux chênes-lièges. C’est la raison pour laquelle je privilégie le bouchage avec le liège.

Réussir la symbiose de la roche et du cépage, potentiel de qualité et d’originalité.

Mon principal objectif est de créer autour du pied de vigne les meilleures conditions pour que cette plante puisse travailler, c’est-à-dire extraire de la minéralité de la roche, produire du sucre, faire mûrir les acides et produire de la matière aromatique.

Plus le pied de vigne se sent à l’aise, plus il peut s’épanouir et produire de beaux raisins en extrayant la pureté minérale du terroir grâce à son système radiculaire.

C’est en créant les meilleures conditions pour la vigne que je pourrai lui permettre de restituer la particularité du sol dans lequel elle puisera ce qui, à mon avis, fait une vraie différence, subtile et élégante, au moment de la dégustation.

Domaine-gresser-vins-alsace-andlau-grands-crus-byodynamie

La biodynamie

La viticulture biodynamique vise de façon générale à réhabiliter, à dynamiser et à intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne.

Elle repose essentiellement sur un constat simple : tous les êtres vivants sur la Terre sont influencés par les astres.

La biodynamie, c’est respecter le calendrier lunaire et des différents rythmes pour des travaux spécifiques, comme la plantation, la culture et la vinification.

Un petit exemple – et il y en aurait beaucoup d’autres – nous allons éviter de travailler le vin ou la vigne pendant les deux heures qui entourent le périgée ou l’apogée, c’est-à-dire les moments où la lune est la plus éloignée ou la plus proche de la terre.

De par l’utilisation de la biodynamie, nous cherchons à renforcer la vitalité et la résistance des plantes tout en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines et entre le ciel et les feuilles.

Notre philosophie est donc de conserver dans le vin la spécificité du cépage
en prenant en compte la mémoire et l’identité du lieu,
mais aussi la personnalité du vigneron
.

Découvrir nos différents terroirs

Les Terroirs du Domaine